Université d'été des mouvements sociaux et de la solidarité internationale

Besançon au fil des Utopistes ()
La ville de Besançon a accueilli cette édition de l'université d'été au thème « Des Utopies aux alternatives, agissons ensemble ! ». Quelques penseurs utopistes étaient Bisontins, une déambulation dans la ville était proposée et a permis aux participant.e.s de les découvrir. Claude Nicolas Ledoux , architecte au siècle des Lumières, a notamment construit le théâtre de Besançon entre 1778 et 1784, où le droit d'être assis.e confortablement est assuré à tou.te.s les citoyen.ne.s, chose rare pour l'époque. (...) - Retour sur l'Université
>> Lire la suite

Lutter pour continuer d'exister ! ()
Jade Percassi, membre du Mouvement des Sans Terre au Brésil témoigne de l'intérêt pour elle de venir à cette Université d'été. Il faut continuer de lutter et " la présence d'autant de militant.e.s de toutes les générations en est la preuve" dit-elle. Il y a un besoin de soutien, et c'est aussi au contact d'autres personnes que l'on apprend. C'est l'esprit de l'Université d'été : se retrouver pour réfléchir ensemble, partager des expériences, des alternatives mais aussi se soutenir lorsque la lutte est (...) - Retour sur l'Université
>> Lire la suite

Pour finir en musique ! ()
La séance de clôture s'est terminée tout en douceur avec Nada Almoussa accompagnée d'un musicien joueur d'oud. C'est l'instrument le plus important des traditions musicales du monde arabe. Il s'agit d'un luth à cordes pincées et à caisse profonde, ancêtre du luth européen. Les chants interprétés étaient pour la plupart dédiés au peuple palestinien, un moment riche en émotion pour le public.
Enfin, pour terminer, la Chorale universitaire de Besançon a clôt la rencontre avec un extrait de son spectacle des chants (...) - Retour sur l'Université
>> Lire la suite

Clôture tournée vers l'agenda des mobilisations ()
Après quatre jours de réflexion intense, de rencontres sympathiques et d'animations diverses, le samedi 9 après-midi était l'heure de clore cette belle rencontre. L'université d'été est un moment pour mobiliser les forces et faire converger les luttes. Il était donc logique de finir sur une analyse des prochains rendez-vous pour penser un autre monde.Widia Larivière, coordinatrice Jeunesse chez Femmes Autochtones du Québec et co-fondatrice du mouvement Idle No More, nous a explicité les enjeux liés au (...) - Retour sur l'Université
>> Lire la suite

L'Université d'été en fresque ()
Vous avez sûrement vu ce graff à la sortie du hall d'accueil. Son auteur, Julien Bôle-Richard, a pensé son oeuvre comme « la vision d'un monde idéal... opposé à un monde industrialisé, avec une poignée de main au centre qui signifie qu'ensemble tout reste possible pour construire un monde plus juste. » Mais chacun reste bien sûr libre d'interpréter ce qu'il ressent !
Il y avait également « La fresque de Paix » avec son artiste, Guillaume Du Souich, membre du Mouvement de la Paix, qui nous a expliqué le (...) - Retour sur l'Université
>> Lire la suite